Alors que l’année 2020 a été marquée par les débuts de la pandémie de Covid-19 et un ralentissement considérable de l’économie mondiale, LVMH a dévoilé il y a quelques jours ses chiffres du second trimestre et premier semestre 2021, supérieurs aux attentes. 

Un second trimestre marqué par un retour à une dynamique forte de croissance. 

Pour ce second trimestre 2021, LVMH communique une fois de plus de très bons résultats, dépassant largement les niveaux d’avant-pandémie. Avec des ventes en croissance à +84% (vs 2020) entre avril et juin 2021 (14,7 milliards d’euros) et une marge brute à +72% vs 2020 (et +18% vs 2019), LVMH témoigne de la reprise de ses activités et du secteur du luxe en général. Sa division Mode & Maroquinerie, moteur de la croissance, a compté pour près de la moitié du chiffre d’affaires total lors de ce deuxième trimestre, revendiquant des revenus plus que doubles par rapport à la même période en 2020. 

Un excellent premier semestre, tiré par des marques incontournables. 

Grâce à l’assouplissement général des restrictions mondiales et une reprise de consommation de la clientèle de luxe, LVMH enregistre pour ce premier semestre un chiffre d’affaires de 28,7 milliards d’euros, en croissance de +56% vs 2020 et +14% vs 2019. Ces très bons résultats s’expliquent notamment par une envolée des ventes au second trimestre de Louis Vuitton, Loewe, Céline, Dior et Fendi qui « gagnent partout des parts de marché et atteignent des niveaux records de ventes et de rentabilité » selon un communiqué du groupe. Cette croissance est également soutenue par la région Asiatique et les États-Unis qui représentent respectivement 38% (hors Japon) et 25% des ventes du Groupe, tandis que la reprise de l’Europe est plus progressive. 

LVMH réalise un excellent semestre et tire profit du maintien pendant la crise sanitaire d’une politique soutenue d’innovation et d’investissements en dépit de la crise mondiale. La créativité, la haute qualité et la durabilité de nos produits, le sens des responsabilités qui nous animent, ont été des atouts majeurs pour tenir bon face à la pandémie ; ils resteront des engagements forts à long terme pour l’ensemble de nos Maisons, gage de leur désirabilité.

BERNARD ARNAULT – PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL, LVMH

Pour rentrer dans les détails, l’activité Mode & Maroquinerie de LVMH réalise une performance exceptionnelle avec une croissance de ses ventes de +38% vs 2019 (et +81% vs 2020) grâce à une grande désirabilité de ses produits et notamment une forte croissance de Dior auprès des clientes locales. 

Retrouvez ici la nouvelle acquisition britannique de Sephora.