À l’occasion de la Design Week de Milan du 4 au 10 septembre, Bulgari poursuit son engagement en faveur de la promotion des arts à travers une exposition d’art contemporain inédite. Autour du thème de la métamorphose, raconté à travers le symbole du serpent si cher au coeur de la maison, le joaillier a invité quatre artistes internationaux pour qu’ils nous en donnent leur interprétation. 

Un parcours créatif inédit autour de la métamorphose. 

Le 6 septembre, l’exposition baptisée Metamorphosis sera donc inaugurée à la Gallery of Modern Art (GAM) de Milan, sous la direction artistique d’Alba Cappellieri, professeure à l’École polytechnique de Milan. Cet évènement a pour but de rendre hommage à l’évolution des formes, à la transformation et à l’innovation, valeurs clés pour la maison Bulgari.

Pour explorer l’univers de la métamorphose et de la régénérations dans toutes les cultures, Bulgari a ainsi invité quatre artistes, Veronica Janssens, Azuma Makoto, Daan Roosegaarde et Vincent Van Duyen. L’exposition débute dans la cour de la Gallery of Modern Art, se poursuit dans les espaces intérieurs du musée et ses 4 salles présentant chacune l’oeuvre de l’un des 4 artistes.

Une réinterprétation du jardin d’Éden par Azuma Makoto. 

Pour son interprétation personnelle du jardin d’Éden, l’artiste floral japonais Azuma Makoto a imaginé un arbre graphique en cuivre, orné de fruits, fleurs et plantes vivantes. Tous les éléments naturels sont vivants, changent de forme, de couleur et d’odeur au fil du temps. Élevé au centre d’une plateforme en verre sur laquelle les visiteurs peuvent marcher, la sculpture végétale est comme suspendue dans l’espace, en train de flotter dans l’air. 

Pour disposer les fleurs au sein d’une composition brillante et dynamique, j’ai créé cette œuvre d’art en m’inspirant de l’image d’un monde très délicat : un Éden réunissant les fleurs du monde entier et mettant leur vitalité en valeur grâce à leur silhouette transformée par l’or.

AZUMA MAKOTO

Une oeuvre d’art vivante et photosensible par Daan Roosegaarde. 

L’artiste néerlandais Daan Roosegaarde s’est inspiré du Panthéon antique de Rome pour réaliser une oeuvre d’art vivante composée de centaines de fleurs métalliques qui réagissent à la lumière et à la chaleur. Ce mur photosensible, pensé par l’article comme une « métamorphose de la technologie et de la nature » interagit avec le visiteur en déployant ses fleurs, comme s’il respirait. 

Des jeux de reflets et de lumière par Ann Veronica Janssen. 

Spécialisée dans les jeux de lumière et de couleur avec du verre, des miroirs et de l’or, Ann Veronica Janssen a joué sur les jeux de reflets grâce à 6 « aquariums », un store vénitien et la simple lumière naturelle. 

La lumière est mon matériau de prédilection. Je l’utilise sous toutes ses formes – liquide, solide, gazeuse –, comme un reflet, une sorte de test, de rayonnement qu’on peut examiner. Ce rayonnement me permet de montrer d’autres réalités. Je pense qu’il faut parfois annuler la réalité, annuler ce qui est visible pour voir autre chose, pour rendre l’invisible visible. (…) C’est un temps libéré qui nous permet d’observer et de découvrir d’autres phénomènes pour déchiffrer cette réalité différente.

ANN VERONICA JANSSEN

Une métamorphose de l’espace par Vincent Van Duysen. 

Bulgari organise une exposition autour de la métamorphose à l'occasion de la Design Week de Milan.
©️Van Dysen

Pour l’exposition, l’architecte belge a créé un refuge offrant protection et silence, matériaux nobles et grande simplicité. Dans un jeu de reflets, le design du parquet en bois se dévoile comme une composition de surfaces et de parois créant un labyrinthe revêtu de différentes couleurs métalliques entre argent et or. 

Exposition “Metamorphosis” de Bulgari, à la Galerie d’Art Moderne (GAM) de Milan, du 6 septembre au 10 septembre 2021.

Retrouvez ici les photos du dîner privé organisé par Saint Laurent à Venise.