Les frontières entre mode, danse et opéra ont toujours été minces. Yves Saint Laurent et Coco Chanel, notamment, en ont fait la preuve à de multiples reprises en imaginant d’exceptionnels costumes pour les plus grandes oeuvres. Du 2 au 4 septembre prochain, Marina Abramović présentera à l’Opéra de Paris, son tout nouvel opéra baptisé « 7 deaths of Maria Callas ». Pour les costumes c’est vers son ami Riccardo Tisci, Directeur Artistique de Burberry depuis 2018, que l’artiste serbe s’est tournée. 

Un hommage à Maria Callas et à son chagrin d’amour. 

Pour son nouvel opéra, Marina Abramović a souhaité rendre hommage à la brillante cantatrice grecque Maria Callas, morte tragiquement d’un chagrin d’amour en septembre 1977, suite à sa rupture avec le magnat grecque Aristote Onassis.

Pour ce nouveau projet artistique, Riccardo Tisci signe des costumes théâtraux, dramatiques et exubérants, reflétant le savoir-faire exceptionnel de Burberry. Dans un esprit baroque se mêlent ainsi des silhouettes mélangeant les genres. Pour habiller cette artiste d’opéra parmi les plus emblématiques, le créateur a notamment imaginé une robe longue parée de sequins dorés aux manches démesurées, une chemise immaculée, pantalon de smocking et écharpe en soie oversize, ou encore une robe de mariée en satin perlée avec son voile brodé dissimulant le visage.

Je suis un rêveur romantique, il était donc très facile de s’impliquer dans ce un projet. Le sujet est celui de l’amour sous toutes ses formes, de la lumière à l’obscurité.

RICCARDO TISCI – DIRECTEUR ARTISTIQUE, BURBERRY

En 2013, le designer, alors à la tête de la direction artistique de Givenchy, avait dessiné les tenues de scènes du mythique Boléro de Ravel réinterprété par Sidi Larbi Cherkaoui et Damien Jamet pour une représentation à l’Opéra de Paris

Retrouvez ici le poids croissant des réalités virtuelle et augmentée dans le retail.