Depuis ses débuts, la Maison Chanel a toujours révolutionné la mode grâce à un style visionnaire alliant intemporalité et simplicité et des Directeurs Artistiques de talent. En témoigne la nouvelle collection Croisière 2020/2021, présentée il y a quelques jours à travers un format inédit 100% digital.

Une fondatrice visionnaire à la simplicité comme leitmotiv.

Née en 1883 à Saumur, Gabrielle Chanel a révolutionné la mode par sa simplicité, son élégance  et son chic « à la française ». Dès 1910, avec l’ouverture de sa première boutique de chapeaux « Chanel Modes » au 21 rue Cambon à Paris, la créatrice surnommée « Coco Chanel » forge sa réputation autour des grandes actrices françaises grâce à sa manière très simple de s’habiller. En 1915, elle ouvre sa première maison de couture à Biarritz qui sera finalement installée en 1918 au 31 rue Cambon. À partir de cette date, Gabrielle Chanel se donne pour mission de libérer le corps des femmes et commence à créer des pièces en jersey au style sportswear ; une première à cette époque et en démocratisant le pantalon pour les femmes. À la recherche de nouvelles façons de penser et de créer des vêtements, elle voyage beaucoup et découvre notamment le tweed qu’elle utilisera dans bon nombre de ses créations. En 1926, elle démocratise la petite robe noire, jusque là réservée au deuil, en 1955 elle lance l’iconique « 2.55 », son premier sac matelassé pourvu d’une chaine dorée souple permettant une totale liberté de mouvement tandis que deux plus tard elle commercialise des souliers bicolores ; du cuir beige pour allonger la jambe et un bout noir pour que le pied paraisse plus petit. 

Consciente des opportunités qui s’ouvrent à elle et de la renommée qu’elle commence à construire, la créatrice adopte une stratégie de diversification de ses activités. En 1921, en collaboration avec son ami le parfumeur Ernest Beaux, elle lance son premier parfum, le n°5 ; « un parfum de femme à odeur de femme » révolutionnaire par sa composition et son nom. En 1924, la « Société des parfums Chanel » est créée pour commercialiser les parfums et les premiers produits de beauté. L’année 1932, Gabrielle Chanel présente dans son hôtel particulier du 29 Faubourg Saint Honoré sa première collection de Haute Joaillerie nommée « Bijoux de diamants ». Le premier défilé qu’elle organisera après la Seconde Guerre Mondiale en 1954 sera symbole de cet esprit visionnaire qu’était le sien en présentant des tailleurs en tweed gansé et des jupes strictes aux lignes droites en décalage total avec ce que présentait à l’époque l’autre grande Maison Française Dior. 

Dans les années 1960, la Maison Chanel est à son apogée, elle habille les plus grandes stars mondiales : Jane Fonda, Elisabeth Taylor, ou encore Jackie Kennedy. Cependant, le 10 janvier 1971, Gabrielle Chanel décède laissant derrière elle un empire. 

Karl Lagerfeld, les années de la démesure. 

Les années 1970 sont plus difficiles pour la Maison de Haute couture, malgré le lancement des activités de prêt-à-porter et d’accessoires en 1978. Alors qu’il est déjà à la tête de la Maison Fendi, Karl Lagerfeld devient Directeur Artistique de Chanel Mode (Haute Couture, Prêt-à-porter, accessoires) en 1983, alors que la Maison est au plus bas. 

La théâtralisation qu’il opère à chaque instant participent à la construction du mythe. Toujours vêtu de son catogan, de lunettes noires et de gants en cuir cloutés, Karl Lagerfeld participe au lancement de l’horlogerie en 1987 et le la haute joaillerie Chanel en 1993. En 2002, Chanel créé la Paraffection, une société qui regroupe 8 artisans parisiens repris par la Maison (parurier, plumassier, chapelier, brodeurs, bottier, bijoutier orfèvre, fabriquant de fleurs artificielles). L’enjeu est de préserver l’expertise unique des métiers d’art traditionnels et chaque année de les mettre à l’honneur lors du défilé Métiers d’art. 

Grâce à sa vision singulière de la mode ainsi que son énergie débordante, Karl Lagerfeld propose plus d’une dizaine de collections par an. Empreint d’une grande modernité, il s’efforce en permanence de renforcer l’ADN de Chanel en réinterprétant les classiques. Il associe l’iconique veste en tweed au jean ou aux broderies, retravaille les pièces cultes comme la petite robe noire et met en avant des pièces mêlant féminité et masculinité. Son génie créatif le pousse également à utiliser l’impression 3D ou à rendre hommage à son chat Choupette avec des emoji à son effigie. 

« Mon travail n’est pas de faire ce qu’elle faisait, mais ce qu’elle aurait pu faire. Chanel, c’est une idée, qu’on peut réinterpréter indéfiniment »

KARL LAGERFELD

La personnalité visionnaire de Karl Lagerfeld s’exprime également à travers les collaborations qu’il a mené notamment avec Willow Smith ou encore avec l’emblème de la Fast Fashion H&M. Il démocratise à son arrivé le terme d’égérie en choisissant des personnalités telles qu’Ines de la Fressange, Vanessa Paradis ou plus récemment Keira Knightley. Enfin, Karl Lagerfeld a également mis ses talents de photographes et de réalisateurs au service de la Maison française dans le cadre de shootings photo, d’expositions ou encore pour la scénarisation toujours excentrique des défilés de la Maison. Il avait d’ailleurs obtenu l’exclusivité des défilés sous la voûte du Grand Palais.

Le retour à la sobriété voulu par Virginie Viard.

À la suite du décès de Karl Lagerfeld le 19 février 2019, Virginie Viard, son bras droit pendant plus de 30 ans, prend la Direction Artistique de la Maison Chanel et succède au mythique créateur. Avec cette nouvelle Directrice Artistique, la simplicité est de mise, loin de la folie des grandeurs de Karl Lagerfeld. 

En mars dernier, Virginie Viard présentait la nouvelle collection Automne-Hiver 2020/2021 de la Maison Chanel à travers des pièces romantiques permettant une totale liberté de mouvements, des boutons-pression sur les tailleurs (une première !), des jupes coupées jusqu’aux hanches et des shorts portés au dessus de collants en voile noir ou blanc. 

« Oui j’ai une vision différente de celle de Karl. Avec moi, vous ne risquez pas de vous promenez avec des trucs excentriques. Parfois il se demandait s’il n’allait pas trop loin mais comme il y allait à fond, son idée devenait brillante. Seulement, ce n’est pas moi, et surtout ce n’est plus la même époque ».

VIRGINIE VIARD – DIRECTRICE ARTISTIQUE DES COLLECTIONS MODES, CHANEL

Alors que le Covid-19 a touché la planète entière, le défilé de la nouvelle Collection Croisière 2020/20221 censé se tenir le 7 mai à Capri en Italie a été annulé et remplacé par une présentation sobre sur les réseaux sociaux et le site internet de la Maison. Baptisée « Balade en Méditerranée », la collection se compose de 51 looks au lieu des 70 habituels portés par 4 mannequins. La Directrice Artistique voulait une collection « plus légère à tous les niveaux » conçue pour « voyager léger avec des vêtements faciles à vivre et à usage multiple ». On retrouve donc dans une ambiance de coucher de soleil de bord de mer des jupes longues pouvant également se porter en robes-bustier, des jeux de transparence sur les robes, l’iconique tailleur en tweed, la longue robe du soir ou encore des micro-sacs et lunettes de soleil XXL avec visière. Cette collection aux tons estivaux respire la fraicheur, la décontraction des vacances et l’intimité grâce à des pièces allant directement à l’essentiel sans fioritures.

Quelques soient les Directeurs Artistiques qui ont succédé à l’iconique Gabrielle Chanel, ils se sont tous donné comme mission de faire perdurer l’univers de Coco en réinterprétant les pièces cultes : le tailleur en tweed, la petite robe noire que Vogue américain décrivait lors de son lancement en 1926 comme « La Ford de Chanel, la robe que le monde entier va porter », ou encore les souliers bicolores à bouts noirs. C’est leur capacité à rendre hommage à un savoir-faire et à une histoire tout en faisant preuve d’une modernité sans limite qui permet aujourd’hui à Chanel de voir perdurer son identité. 

Retrouvez ici les masques, nouveaux accessoires de mode.