À l’occasion des 60 ans de la maison, Nicolas Di Felice, arrivé en septembre 2020 à la têtes des créations, a annoncé il y a quelques jours une nouvelle ère pour les parfums Courrèges.

50 ans après la naissance du premier parfum, l’offre se concentrera dès la rentrée sur 5 fragrances. « La fille de l’air », imaginé en 2015 sera proposé dans une version totalement relookée. L’iconique « Empreinte », né en 1971, deviendra « L’Empreinte » et bénéficiera d’un lifting complet de son flacon avec un volume et une opacité inédits. Du côté des nouveautés, 5 eaux de parfum pointeront le bout de leur nez, une boisée-musquée baptisée « Slogan », une boisée-cuir au nom de « Seconde peau » et une florale-boisé sobrement intitulée « C ». 

Je voulais célébrer le vivant, le vibrant. Révéler cet espace invisible et intime où les corps qui se rencontrent et se reconnaissent ne sont plus que le rythme de coeurs qui battent à l’unisson.

NICOLAS DI FELICE – DIRECTEUR DE LA CRÉATION, COURRÈGES 

Cette nouvelle ère dans la parfumerie Courrèges marque aussi le passage à une stratégie plus responsable. Fabriqués en France, les flacons des fragrances sont composés de verre recyclé à 90% intégralement recyclable et pourvus d’un bouchon laqué en bois de hêtre du jura.

Les cinq eaux de parfum seront disponibles à partir du 1er octobre au sein des boutiques Courrèges, en parfumeries et sur courreges.com.

Retrouvez ici les résultats exceptionnels d’LVMH au 1er semestre 2021.