Alors que Gucci est sortie du calendrier officiel des Fashion Week et présente désormais indépendamment deux collections par an, la marque florentine a créé l’évènement lors de la semaine de la mode italienne en dévoilant son tout nouveau projet Gucci Vault, teasé depuis de longues semaines. 

Gucci Vault, un concept store online dédié aux archives de la maison. 

Gucci a réaménagé le « dazio di Ponente », petit édifice du XIXe siècle qui servait de douane à l’entrée de Milan, en un espace aux couleurs pop repeint à coup de grandes rayures multicolores plongeant le visiteur dans une atmosphère vintage fun. À l’entrée, on découvre un vieil ordinateur géant inspiré du tout premier modèle IBM PC, développé au début des années 1980. Ce dernier affiche la page d’accueil du tout nouveau site de la maison, vault.gucci.com. Dans les pièces à côté, sont exposées des pièces d’archives de la maison, plus rares les unes que les autres.

Gucci Vault, c’est un écrin digital, une sorte de templé dédié aux pièces vintage et de seconde-main Gucci, vêtements accessoires, sacs à main et articles de maison datant des années 70 aux années 90. Ce coffre-fort, « vault » en anglais, célèbre la richesse du patrimoine de la maison à travers des pièces d’archives uniques.

Gucci Vault est une machine à voyager dans le temps, une archive, une bibliothèque, un laboratoire et un espace de rencontre. 

GUCCI

Pour rassembler ses créations, Gucci a fait appel à des archivistes pour récupérer des vêtements et accessoires vintage auprès de particuliers et collectionneurs du monde entier, pour qu’ils puissent être restaurés par les artisans de la maison et parfois customisés. 

Une rubrique dédiée aux jeunes talents de la mode. 

En plus de ces pièces d’archives, le Directeur Artistique de Gucci, Alessandro Michele, a souhaité soutenir 13 designers émergents, qu’il avait sélectionné en novembre dernier pour participer à son projet de Festival digital GucciFest. Ainsi, un catalogue vendant les créations d’Ahluwalia, Shanel Campbell, Stefan Cooke, Cormio, Charles de Vilmorin, JORDANLUCA, YUEQI QI, Rave Review, Gui Rosa, Bianca Saunders, Collina Strada, Boramy Viguier, Rui Zhou sera disponible sous la forme de collections capsules en édition limitée.

En plus de ces deux rubriques, des conversations, vidéos ASMR et sélections pointues effectuées par des personnalités du monde de la mode seront proposées sur la plateforme en ligne.

Une stratégie de « drops » pour fidéliser la clientèle et renforcer son histoire de marque. 

Alors que le marché de la seconde main pourrait bientôt peser jusqu’à 20% des revenus d’une entreprise de luxe selon Joëlle de Montgolfier, Vice-Présidente du pôle Etudes & Recherche Bain & Company pour la grande consommation, l’ambition derrière Gucci Vault est grande.

En effet, les pièces uniques (une trentaine environ chaque mois) seront commercialisées en quantités limitées sous forme de « drops » tout au long de l’année tandis qu’une newsletter permettra d’être averti en avance de la commercialisation de nouvelles pièces. L’objectif pour Gucci ? Faire de Gucci une marque inter-générationnelle, novatrice, au riche patrimoine, tout en donnant accès à un plus grand nombre à son identité et histoire et fidéliser une clientèle plus jeune, adepte des « drops ».

En fin de compte, le plus grand talent de Gucci, c’est de toujours évoluer, de ne jamais vieillir.

ALESSANDRO MICHELE – DIRECTEUR ARTISTIQUE, GUCCI

Gucci Vault est pour le moment uniquement disponible en Europe, au Japon et aux États-Unis.

Retrouvez ici la décision de Kering de stopper l’utilisation de fourrure animale.