Au Met Gala 2021, le look de la top model Iman a fait sensation. Avec cette robe rayonnante aux multiples couches et feuilles d’or, toute l’attention s’est dirigée vers Harris Reed co-créateur de la robe et de la couronne avec la maison Dolce & Gabbana. Pour cette rentrée, le créateur britannico-américain s’associe avec la marque de joaillerie durable Missoma pour imaginer une collection de bijoux symbole d’opulence. 

Une collection unisexe à l’esthétique romantique.

Le rapprochement avec Missoma était évident pour Harris Reed qui, en plus de porter les bijoux de la marque depuis longtemps déjà, partage la même philosophie en terme de design.

Harris Reed s’est fait un nom en tant qu’arme de mode secrète des stars et n’a pas peur d’être qui il est, c’est pourquoi il était le choix évident pour nous au moment de choisir avec qui collaborer. Nous aimons tout ce que Harris représente, sa passion et, bien sûr, son extraordinaire style de design.

MARISA HORDERN – FONDATRICE & CEO, MISSOMA

Harris Reed n’a jamais vendu de bijoux auparavant mais ils ont toujours fait partie de son processus créatif pour accompagner ses collections. Au coeur de cette collaboration, on retrouve ainsi 49 pièces semi-fines et 15 pièces fines, fantastiques et exagérées. Des perles baroques et aiguilles géorgiennes ornent les bracelets tandis que ce sont des serpents perlés (symboles de changement) et images célestes (représentant les nouvelles phases de la vie) pour les bagues et colliers. 

Je suis littéralement toujours en train de dégouliner de bijoux. Même si ce n’est qu’une pièce de deux dollars ou des articles fous, faux géorgiens, je les porte avec des pièces réelles du 18e siècle, ou du début du 19e siècle.

HARRIS REED

Pour parfaire l’esthétique romantique et moderne de la collection, le créateur a souhaité mettre à l’honneur les labratorites, pierre qui orne une des bagues fétiches du designer, ainsi que les diamants, qui à son sens, se sont « pas seulement le meilleur ami des filles (…) mais le meilleur ami de tout le monde ».

Enfin, pour conserver l’identité de Missoma et sa volonté première de proposer une joaillerie durable, chaque pièce comporte des matériaux recyclés ainsi que des pierres précieuses éthiquement responsables.

Retrouvez ici la sculpture immersive de Refiz Anadol en hommage à la métamorphose du Serpent de Bulgari.