L‘édition 2021 du Watches & Wonders (anciennement baptisé Salon International de la Haute Horlogerie) a débuté en format entièrement digital le 7 avril dernier, regroupant une quarantaine de maisons horlogères venues présenter leurs nouveautés. Alors que Baselworld – autre évènement horloger majeur – avait été annulé en 2020, les organisateurs du Watches & Wonders ont cette année décidé de diviser l’évènement en 2 parties : une première partie du 7 au 13 avril en ligne et une version physique à Shanghai du 14 au 18 avril ou 19 marques seront présentes. 

Voici un panorama des nouveautés incontournables de cette édition 2021 du Watches & Wonders.

Jaeger-Lecoultre Reverso Hybris Mechanica Calibre 185.

Alors que la collection Reverso – originairement développée pour les joueurs de polo – de Jaeger-Lecoultre fête ses 90 ans cette année, la marque a souhaité taper fort avec une montre ayant nécessité 6 ans de développement et le dépôt de 12 brevets. En effet, la toute nouvelle Reverso Hybris Mechanica calibre 185 est la première montre-bracelet avec un affichage 4 faces permettant d’afficher les multiples fonctions de la montre de manière plus visible.

Dotée de 11 complications (toute fonction annexe, autre que l’heure et les minutes), le garde-temps est la Reverso la plus compliquée jamais fabriquée et peut même prédire les « super lunes » et les éclipses. En plus de son boîtier en or gris et son bracelet en cuir d’alligator bleu, celle que l’on surnomme « la grande maison de la vallée de Joux » a également développé le calibre 185 de Manufacture permettant de synchroniser toutes les fonctions, faisant de cette montre éditée à seulement 10 exemplaires, un véritables bijou horloger. 

Cartier Tank Solerbeat.

La Maison de la Place Vendôme a cette année décidé de mettre à l’honneur son iconique Tank née en 1917 en lui apportant des innovations en adéquation avec les engagement de la marque pour une horlogerie plus responsable. Avec son boîtier en acier, il a fallu 2 ans aux équipes développement pour mettre en place le mouvement SolarBeat dont la Tank Must est la première à bénéficier.

Ainsi, cette nouvelle version de la Tank fonctionne à l’énergie solaire : la lumière passe grâce à des ouvertures invisibles au niveau des chiffres romains et atteint des cellules photovoltaïques sous le cadran pour alimenter le mouvement SolarBeat. En plus de son autonomie supérieure à 16 ans, la montre bénéfice également d’un bracelet innovant composé à 40% de matière végétale produite à partir de déchets de pommes. La fabrication d’un tel bracelet a également permis de diviser par 5 l’empreinte carbone, d’économiser jusqu’à 10 litres d’eau et 7 mégajoules d’énergie, par rapport à la fabrication d’un bracelet en cuir de veau classique. 

IWC Montre d’aviateur Chronographe 41 IW3881.

Habituée à renouveler chaque année l’une de ses collections mythiques (Portugieser, Portofino, Ingénieur, Da Vinci et Pilot), IWC a cette année décidé d’apporter un coup de jeune à sa ligne de montres d’Aviateur. Pour cette nouvelle Chronographe 41 IW3881, la marque horlogère a travaillé à lui apporter une identité sport-chic d’une grande élégance grâce à un somptueux cadran bleu et un jeux de lumière avec les aiguilles et le verre saphir.

Avec son boîtier acier de 41mm, légèrement plus fin que sur l’ancienne version, la montre est visuellement plus discrète au poignet. Le garde-temps revendique également une grand polyvalence grâce à une étanchéité augmentée à 100 mètres (contre 60 pour la génération précédente). Vendu à 6.850€, la montre est dotée de deux bracelets au choix : un bracelet en veau bleu marine pour une élégance ultime, et un en acier cohérent avec une utilisation aquatique. 

Panerai PAM 1074 Submersible Bronzo Blu Abisso 42mm.

Présentée lors du SIHH (Salon International de la Haute Horlogerie) 2010, la Luminor Submersible Bronze PAM 382 avait connu un très grand succès lors de sa sortie avec ses 1000 exemplaires vendus en quelques heures seulement et des modèles sur le marché de la seconde-main aujourd’hui avec une côte très élevée. Pour cette nouvelle version Bronzo Blu Abisso, la marque d’origine florentine a réduit la taille du boîtier à des dimensions plus raisonnables (42mm) pour répondre aux attentes d’une plus grande part de potentiels clients.

Dotée d’un boîtier en bronze et d’un magnifique cadran bleu à la finition mate tranchant avec les index et aiguilles dorés, la montre rayonne de teintes chaleureuses. Étanche à 300 mètres, le garde-temps aux allures de montre de plongée fait également preuve d’une grande élégance dans cette nouvelle version. En plus de son nouveau calibre P.900, la montre bénéficie d’un bracelet en cuir suédé bleu effet vintage avec une surpiqure écru pour rappeler le doré des aiguilles (mais aussi d’un bracelet supplémentaire en caoutchouc bleu). Vendue au prix de 15.500€, la marque met également en avant l’écrin dans lequel se trouve la montre, fabriqué à partir de plastique recyclé. 

Jaeger-Lecoultre Reverso Tribute Small Second Green.

Alors que sa collection Reverso fête cette année ses 90 ans, Jaeger-Lecoultre a décidé de lui rendre hommage à travers une édition habillée de vert pour l’édition 2021 du Watches & Wonders. Loin des cadrans marron, rouge, bordeaux ou bleu de son lancement en 1931, la Reverso Tribute Small Second Green bénéfice aujourd’hui d’un sublime cadran vert laqué soleillé. Techniquement identique à ses prédecesseurs, la montre offre toujours un boîtier en acier et une réserve de marque de 45 heures. Vendue pour la somme de 8.400€, la montre associe un bracelet en cuir de veau vert, assorti au cadran, et faisant écho aux forêts de pins vers foncé entourant les ateliers de la maison suisse. 

Rolex Explorer II ref. 226570.

En 1953, Rolex dévoilait son tout nouveau modèle Explorer conçu pour résister aux conditions extrêmes des multiples alpinistes que la marque sponsorisait dans le cadre de leurs expéditions dans l’Himalaya. Cette année, Rolex fête les 50 ans de son modèle Explorer II, lancé en 1971, équipé d’une fonction GMT permettant l’affichage de deux fuseaux horaires. Comme pour sa précédente version dévoilée en 2011 (réf 216570), la référence 226570 de l’Explorer II offre deux variations, l’une avec un cadran blanc et l’autre noir. Quant aux index et aiguilles, ils conservent le même format et la même teinte orangée. Là où se distingue cette nouvelle version, c’est dans le boîtier en acier de 42mm légèrement aminci et le calibre 3285 manufacture Rolex permettant une réserve de marche de 70h. 

Patek Philippe Nautilus 5711/1A-014.

Alors qu’en janvier dernier, Patek Philippe annonçait l’abandon de sa référence 5711/1A-010, la marque a surpris durant cette édition digitale du Watches & Wonders avec une nouvelle version baptisée Nautilus 5711/1A/014. Identique sur beaucoup de points avec la version précédente, la marque jouit désormais d’un cadran vert olive solleillé ($34.893), une première dans la collection Nautilus, et une version avec le même cadran mais dotée d’une lunette sertie de diamants ($92.624). Les deux versions possèdent néanmoins le même calibre 26-330 S C J SE à remontage automatique et possèdent également toutes deux un boîtier 40mm en acier. 

Retrouvez ici un article exclusif sur Isabel Marant, une féminité discrète.