Ce 16 décembre, Saint Laurent a présenté sa collection femme Été 2021 à travers un défilé dans le désert marocain où 60 silhouettes vaporeuses ont célébré la sérénité et la liberté de mouvement. Après une année anxiogène de pandémie mondiale, Anthony Vaccarello, Directeur Artistique de la Maison, voulait un lieu symbole de sérénité, d’apaisement et d’espace afin de se recentrer sur ce qui compte réellement.

Sous un ciel bleu et rythmé d’une musique électro-sensuelle de Sebastian, le styliste belge prend le contre-pied de sa collection automne/hiver et ses silhouettes en latex, en dentelle, provocantes avec une nouvelle ligne inspirée des années 1960 et 1990 « alliée de tous les jours ».

“J’ai eu envie de me concentrer sur l’essentiel, vu l’époque actuelle. Mais je voulais rester positif, sans lourdeur. Le décor de désert évoque pour moi ce besoin de sérénité, d’espace, de rythme moins effréné. Les vêtements sont aussi plus souples, il y a un état d’esprit apaisé dans cette collection” 

Pour ce premier défilé en dehors du calendrier officiel de la Fashion Week, le Directeur Artistique s’est concentré sur la période actuelle que nous vivons et son inspiration a été guidée par « les besoins de la créativité ».

Les femmes marchent en talons aiguilles dans le sable qui, à leur passage s’envole. Simplicité et sophistication se mêlent alors, comme un hommage à l’élégance des débuts d’Yves Saint Laurent et aux influences glam rock apportées par Anthony Vaccarello.

Voici les tendances majeures de ce défilé évènement :

Des tuniques au décolleté plongeant.

La sensualité à travers la transparence.

Des gros bijoux dessinés par la sculptrice Claude Lalanne, décédée en 2019.

La lingerie en dentelle comme pièce maîtresse.

Le cycliste, inspiré des années 1990, pièce de jour comme de nuit.

Un monochrome sable de teintes réconfortantes.

Des robes bordées de plumes et de fourrure.

Le costume iconique repensé à travers des jeux de trompe-l’oeil.

Retrouvez ici l’univers psychédélique du dernier défilé Dior Men 2021.