Fils d’immigrés italiens, Pierre Cardin symbolise le renouveau de la haute couture française d’après-guerre aux côtés d’André Courrèges et de Paco Rabanne. Pendant plus de 70 ans, il mit son esprit novateur au service d’une jeunesse en plein essor, avide de nouveautés à travers une multitude d’inventions futuristes durablement installées dans l’air du temps. 

Pierre Cardin, un audacieux de la mode.

Durant toute sa vie, le créateur né à Venise en 1922 s’est intéressé à la mode, devenue sa « drogue ». En arrivant à Paris, Pierre Cardin entre d’abord chez Paquin puis chez Elsa Schiaparelli pour finalement devenir tailleur dans la toute nouvelle Maison Christian Dior. En 1950, il fonde sa propre Maison de couture et propose pour la première fois en 1960 une collection masculine. Baptisée « Cylindre », elle est présentée par 250 étudiants recrutés à la sortie des universités parisiennes. En 1962, il innove en devenant le premier couturier à vendre ses pièces dans un grand magasin parisien, Le Printemps. 

C’est grâce au prêt-à-porter que j’existe aujourd’hui. Ce n’est pas un déshonneur que de quitter les salons dorés pour aller dans la rue.

Celui qui a su déceler les talents de Jean-Paul Gaultier reçoit son premier « Dé d’Or » en 1977 récompensant la collection la plus créative de la saison, prix qu’il recevra 3 fois au cours de sa carrière. Plutôt que d’ouvrir des magasins à travers le monde, il multiplie les contrats de licence et appose ses initiales sur du mobilier, des cravates ou encore des briquets. En 1983, il étonnera en faisant défiler ses mannequins sur la Place Rouge à Moscou devant plus de 200 000 personnes. Plusieurs défilés mythiques s’ensuivent alors. Ainsi, en 2013, il dévoile « Maxim’s la Nuit », une collection haute couture présentée dans les salons du restaurant Maxim’s dont il est propriétaire. En 2018, à l’occasion des 40 ans de la présence du couturier en Chine, il organise un spectaculaire défilé sur la Muraille de Chine.

J’ai toujours eu la tête dans le futur ; j’ai toujours créé pour les jeunes gens.

Pierre Cardin, des créations de mode inspirantes.

Les inventions de Pierre Cardin sont aujourd’hui largement entrées dans la mémoire collective, en voici quelques unes des plus marquantes.

  • Le Cosmocorps lors de son défilé printemps-été 1968, s’inspire de l’aéronautique pour créer mini-jupes, reflets métalliques futuristes et combinaisons unisexe . 
  • Les coiffes cosmiques complètent sa passion pour l’espace avec des accessoires aux tissus rigides.
  • La robe filet est créée en 1969, des robes ajourées en dentelle XXL avec des fentes latérales.
  • Les vestes Mao, sans col et sans revers portées notamment par Les Beatles.
  • Les néo capes mise à l’honneur en 1970 ; avec franges ou encore en jacquard.

Un touche-à-tout passionné de culture.

Depuis ses débuts, Pierre Cardin a toujours voulu lier les domaines chers à son coeur ; la musique, le théâtre, l’art et la danse. Lorsqu’il entre chez Paquin en 1945, il fait la rencontre de Jean Cocteau et travaille sur le film La Belle et la Bête pour lequel il crée masques et vêtements. Quelques années plus tard, il fonde sa propre Maison de couture et révolutionne la haute couture. En effet, il commence par confectionner des masques et costumes de théâtre aux silhouettes abstraites. S’ensuivent alors des formes sculpturales à partir de nouveaux tissus et le choix de couleurs fortes empruntées au pop art. 

J’ai une démarche de sculpteur : je crée d’abord des formes et j’essaie d’inscrire le corps dedans

En 1970, il reprend le « Théâtre des Ambassadeurs » qu’il transforme en « Espace Pierre Cardin ». Cet espace ouvert aux différents arts et à la restauration sera finalement revendu à la ville de Paris en 2016. Passionné de danse, il créa des costumes pour Maïa Plissetskaïa l’une des plus grandes ballerines de l’époque et en 2001 il créa le Festival d’Art Lyrique et de Théâtre de Lacoste qui a lieu chaque année au mois de juillet.

Finalement, dans le monde entier, le talent et l’esprit novateur de Pierre Cardin restent unanimement salués et ont donné lieu à de nombreuses rétrospectives de sa carrière. Après avoir été le premier couturier à faire la couverture de Time Magazine en 1974 et avoir été fait Chevalier de la Légion d’Honneur en 1983, il s’est finalement éteint en décembre 2020.

Retrouvez ici les publicités de parfums les plus marquantes.