Après une entrée remarquée dans le monde de la haute joaillerie en 2020 avec une collection de 165 pièces intitulée « La Gioia » (« la joie » en italien), Pomellato nous dévoilait il y a quelques jours sa deuxième partie, théâtrale et intemporelle. 

La métamorphose de pièces vintage au service d’une allure contemporaine. 

Pour le deuxième volet de cette collection, la maison milanaise a fait le pari de mettre à l’honneur des pièces d’archives vintage datant de 1984 à 2014. Détournées de leur attribution première, ces pièces historiques se voient associées à des créations inédites plus contemporaines, et ornent des parures somptueuses. 

En effet, le Directeur Artistique de Pomellato, Vincenzo Castaldo, a souhaité faire renaître les bijoux de son patrimoine en les intégrant dans des modèles audacieux et des allures tant élégantes que contemporaines. Les signatures de la maison, chaînes, gourmettes et maillons, sont également mises à l’honneur, témoignent du savoir-faire exceptionnel de la maison joaillière, fondée en Italie en 1967.

Un esprit créatif et une vision responsable de la haute joaillerie. 

En plus de cette identité novatrice, Pomellato se veut engager dans la promotion d’une joaillerie et haute joaillerie plus éthique. Conscient du rôle qui est le sien en tant que Directeur Artistique d’une maison de luxe, Vincenzo Castaldo a fait le choix d’une production locale et responsable. Ainsi, la centaine d’artisans qui oeuvrent dans l’atelier de la « Casa Pomellato » façonnent à la main l’ensemble des collections à partir d’or 100% éthique et de pierres précieuses recyclées.

Retrouvez ici la nouvelle collaboration de Saint Laurent avec Alo Yoga.