Le 30 avril dernier, l’institut d’études marketing Kantar publiait son 3ème classement annuel des retailers les plus valorisés « BrandZ Top 75 Most Valuable Global Retail Brands Ranking » au sein duquel plusieurs Maisons de luxe se démarquent encore cette année.

« Les retailers les plus forts gagnent en puissance ».

A la lecture de ce rapport, une des choses qui saute aux yeux réside dans l’accroissement de l’influence et de la puissance des « gros du marché ». Ce classement fondé à la fois sur les performances financières de l’entreprise a également mené une étude d’opinion auprès de millions de consommateurs dans plus de 51 pays dans le monde. Ainsi, Amazon se positionne une nouvelle fois à la première place du classement avec une valeur de marché en progression de +32% à 415.9 milliards de dollars tandis que Alibaba et McDonald’s complètent le podium avec respectivement une valeur de marché de 152 et 129 milliards de dollars.

Trois Maisons de luxe dans le Top 10.

Louis Vuitton démontre une nouvelle fois sa place prépondérante dans le marché du luxe en occupant la 5ème place du classement général et la 1ère place dans le marché du luxe. La Maison française, propriété du leader mondial LVMH, gagne cette année une place et voit sa valeur de marque augmenter de +10%. Cette croissance fulgurante représentative de la santé pérenne de la maison résulte notamment de l’ouverture d’un nouveau flagship à Séoul en Corée du Sud et des nombreuses collaborations menées ces derniers mois avec des figures majeures de la mode, du design ou encore des jeux vidéos ; en témoigne la collaboration avec le jeu League of Legends lancée en décembre dernier.

La Maison de luxe bénéficie donc aujourd’hui de (très) bon résultats financiers malgré la crise du Covid-19 et d’une très bonne image auprès de ses clients également. En effet, la marque a très rapidement réagit ses dernières semaines en optant pour une conversion de ses lignes de production en moins de 72h afin d’organiser la production de gel hydroalcoolique puis de masques dans ses ateliers textiles. Cette capacité à réagir face au confinement en adaptant sa stratégie de communication et de publicité pour ne pas perdre l’attention de sa cible et s’adapter à son changement de comportement, est une des raisons pour laquelle Louis Vuitton est cette année considérée comme la marque française la plus puissante comme l’a montré un autre volet de l’étude BrandZ.

La Maison Chanel quant à elle se classe à la 9ème place, un recul d’1 place par rapport à l’année 2019 associé à une baisse de sa valeur de -2%. Enfin, Hermès complète ce podium de Maisons de luxe dans le top 10 avec la 10ème place du classement, similaire à l’année dernière mais avec une brand value en hausse de +7%. 

« La valeur ne découle pas uniquement de la performance financière mais tient également à la réputation de la marque aux yeux des consommateurs. La façon dont les retailers se comportent à l’heure actuelle, leur faculté à apporter de l’aide durant la crise tout comme la façon dont ils gèrent leurs équipes et se conforment aux mesures gouvernementales et sanitaires, vont être déterminantes pour leur survie. Les entreprises qui ont démontré – et continuent à démontrer – concrètement leur pertinence et leur utilité seront (…) les mieux placées pour renforcer leurs relations avec leurs cibles, à la fois lors de la phase de reprise et sur le long terme. »

GRAGHAM STAPLEHURST – DIRECTEUR DE LA STRATÉGIE INTERNATIONALE, BRANDZ

Avec le contexte actuel de pandémie mondiale, les retailers ont pour la plupart vu leurs magasins fermer à travers le monde et donc leur chiffre d’affaires s’effondrer. L’enjeu majeur pour ces marques et notamment pour celles du luxe réside dans des stratégies fortes de publicité afin de regagner en visibilité auprès de leur clientèle tout en lui proposant des expériences boutiques singulières et uniques pour lui redonner confiance en la marque et assurer la reprise des activités de la Maison.

Retrouvez ici la nouvelle marque éco-responsable de Shiseido, Baum.