Ce 24 janvier, a débuté la Fashion Week Haute Couture de Paris, expression ultime du luxe dans la mode. Une trentaine de Maisons se sont inscrites au Calendrier Officiel afin de présenter leur nouvelle collection dans un format exclusivement virtuel. C’est Schiaparelli qui a lancé le début de la semaine de la couture parisienne avec un show entièrement digital au décor sobre mettant en valeur une ligne féminine ultra bling et fantasque. Pour sa troisième collection Haute Couture pour Schiaparelli, le créateur américain Daniel Roseberry a souhaité exploré les frontières de la mode surréaliste. 25 silhouettes plus fastes les unes que les autres composent se vestiaire théâtral et extravagant. Pour parfaitement s’adapter au format digital, le Directeur Artistique a voulu n’utiliser que 3 coloris (blanc, noir et rose) afin de valoriser le doré et qu’il devienne une signature de la maison.

Ce sont ainsi des pièces ancrées dans la réalité de notre époque mais qui rendent également hommage à l’esprit extravagant et sophistiqué de la fondatrice Elsa Schiaparelli qu’a imaginé Daniel Roseberry. Le surréalisme et l’opulence de la collection se font ressentir à travers des pièces sculpturales et des accessoires trompe-l’oeil tels une pluie d’or. 

De plus, les défilés physiques étant impossibles à cause de la pandémie, le créateur a volontairement exagéré les proportions, afin qu’elles ressortent sur la vidéo. Les parties du corps que l’on n’a pas l’habitude de valoriser sont accentuées et les bijoux dorés aux motifs insolites greffés sur les sacs et chaussures. Enfin, le créateur américain a souhaité s’amuser avec la question du genre. Les femmes n’ont plus peur de montrer leur masculinité à travers des bustiers au corps parfaitement musclé.

Découvrez ici la collection homme automne/hiver 2021 de Casablanca.

SCHIAPARELLI – HAUTE COUTURE PRINTEMPS/ÉTÉ 2021

Découvrez ici la collection homme automne/hiver 2021 de Casablanca.