La Fashion Week Haute Couture Autome-Hiver 2020/2021 a célébré de manière inédite le vêtement d’art. En effet, la pandémie de covid-19 et les mesures de distanciations sociales qui se sont imposées ont obligé la Fédération de la Haute Couture et de la Mode a opter pour une version digitale de l’évènement. Ainsi, chaque Maison de mode a eu carte blanche dans la présentation de sa collection et a fait preuve de mise en scène tant audacieuses que créatives.

Du 6 au 8 juillet, la Haute Couture a donc été célébrée à travers des films allant de 2 à 12 minutes, tantôt humoristiques, tantôt enchanteurs.

L’excentricité pour Chanel.

Chanel, fidèle à son histoire, a présenté un mini-film ultra-mode réalisé par Mikael Jansson durant lequel 30 looks se distinguent grâce à leur opulence et leur influence punks. Alors que la toute nouvelle Directrice Artistique Virginie Viard avait opté pour la simplicité pour la collection Haute Couture Printemps-Été 2020, cette fois-ci, elle rend hommage à Karl Lagerfeld, son prédécesseur, avec une femme Chanel excentrique qui n’a pas froid aux yeux. Ces silhouettes ultra sophistiquées majoritairement dans les teintes noires, grises rehaussées de détails gris argentés réinterprétant une nouvelle fois les signatures de la Maison grâce notamment à la dentelle et au tweed.

Le conte féérique de Dior.

Pour cette présentation lors d’une Fashion week Haute Couture très spéciale, la directrice de création Maria Grazia Chiuri rend hommage aux oeuvres de Lee Miller, Dora Maar et Jacqueline Lamba. À travers son film intitulé Le Mythe Dior et réalisé par l’italien Matteo Garrone, Dior revient à l’essence de la couture grâce à une représentation miniature de ses pièces comme communément aux débuts de la Haute Couture. S’entremêlent donc silhouettes de poupées et silhouettes humaines dans un univers absolument féérique et magique peuplé de créatures mythologiques, de nymphes ou encore de sirènes. Au sein de cette nature flamboyante, les musiques du compositeur et chef d’orchestre Paola Buonvino rythment la présentation des pièces signatures de la Maison Dior comme le tailleur ou encore le manteau qui dans un style masculin/féminin et plein de légèreté rendent hommage à Mr Christian Dior.

Des films à la créativité sans limite.

La créatrice Iris van Herpen a quant à elle décidé de miser sur l’audace en ne proposant qu’une seule robe, symbole à elle seule de sa vision de la Haute Couture. 

Viktor and Rolf a fait appel au chanteur Mika pour commenter le film et la présentation de la collection pour apporter un peu de dérision à un monde du luxe très souvent trop sérieux et rigide.

La Maison Ralph & Russo a proposé un film commenté dépeignant tout leur processus de création à l’intérieur de leurs ateliers de confection.

Enfin, pour l’ouverture de cette Fashion Week si spéciale et alors que son Directeur Artistique était confiné à New York, Schiaparelli a mis en scène un clip poétique à base de croquis qui seront réalisés à l’avenir. 

Une émancipation de certaines maisons.

Certaines Maisons ont décidé de sortir de la rigueur imposée par le planning officiel et de proposer leur propre calendrier, en dehors de la Fashion week Haute Couture.

Ainsi, Jacquemus a offert un défilé tout en simplicité à une poignée de convives dans les champs de blé du Vexin pour présenter sa collection Printemps-Été 2021. Cette ambiance bucolique devenue la marque de fabrique de Jacquemus a mis en lumière sa collection intitulée L’Amour, composée de pièces féminines et masculines. Aujourd’hui, la Maison portée par Simon Porte Jacquemus souhaite un modèle plus resposable de la mode, plus terre-à-terre et moins soumis au turn-over des collections.

La Maison Balmain a quant à elle organisé un défilé flottant sur une péniche. Arrivé en 2011 à la tête de la Maison, Olivier Roustaing a voulu déjouer le calendrier officiel de la Fédération de la Haute Couture et de la Mode en faisant preuve d’audace et de créativité pour célébrer le retourà la vie après les longs mois de confinement. Ce déiflé, composé de nouvelles pièces créées par le designer et de silhouettes d’archives imaginées par Pierre Balmain, a également été l’occasion de fêter le 75ème anniversaire de la Maison. Le show a été imaginé en étroite collaboration avec Andrew Makadski, directeur artistique de Beyoncé et avec le chorégraphe Jean-Charles Jousnni et animé musicalement par Yseult. 

Enfin, les Maisons Valentino et Margiela ont décidé de ne proposer que des teasers de leurs collections à venir. Valentino a présenté sa collection à Rome le 21 juillet dans les studios de cinéma de Cincetta et Maison Margiela a quant à elle dévoilé progressivement sa nouvelle collection en 4 étapes jusqu’au 16 juillet.

Retrouvez ici la première ligne de mode circulaire et responsable de Gucci.