Le 13 décembre, le musée du Louvre et le label de mode Off-white c/o Virgil Abloh ont annoncé la sortie d’une collection exclusive à l’occasion de l’exposition consacrée à Léonard de Vinci au musée du Louvre.

DA Vinci (Fashion) Codes.

Passionné par l’art et plus particulièrement par l’univers de Léonard de Vinci, Virgil Abloh, fondateur du label Off White et à la tête des collections hommes de Louis Vuitton, a souhaité faire transparaître sa vision résolument moderne de la mode en créant des pièces exclusives inspirées de la renaissance et des oeuvres de Léonard de Vinci. 

« Je suis depuis longtemps fasciné par Léonard de Vinci, une passion qui a commencé lorsque j’ai étudié l’art en dernière année à l’université du Wisconsin.  J’admirais non seulement son œuvre, mais aussi l’influence qu’il avait sur d’autres disciplines : sciences, ingénierie, architecture… Je crois qu’il incarne l’esprit de la Renaissance »

VIRGIL ABLOH – FONDATEUR ET DIRECTEUR ARTISTIQUE, OFF WHITE

La collection est composée de tee-shirts et de sweat-shirts combinant les signes distinctifs de la marque comme les flèches en losange ou le positionnement du logo avec des oeuvres de Léonard de Vinci ; la Vierge aux rochers, La Vierge, l’enfant Jésus et Saint-ange ou encore des dessins de nus masculins.

Fondée en 2013, la griffe italienne Off-White a toujours voulu exprimer une vision artistique de la mode haut de gamme en proposant des collections saisonnières de vêtements pour hommes et femmes avec une forte identité. Avec un tel partenariat, l’objectif pour Virgil Abloh était de démocratiser l’art à travers de la mode et de rapprocher les deux univers. 

« Je veux créer une collision fertile entre ces deux mondes qui semblent si différents : la mode et les beaux-arts »

VIRGIL ABLOH – FONDATEUR ET DIRECTEUR ARTISTIQUE, OFF WHITE

Une collaboration inédite entre le musée et le créateur.

Depuis quelques temps, le musée du Louvre, musée le plus visité au monde, est au coeur de nombreux projets. Après avoir reçu Beyonce et Jay Z pour tourner un de leurs clips vidéo, aménagé une chambre d’hôtel éphémère au milieu de sa prestigieuse cour dans le cadre d’un jeu concours ou encore annoncé le lancement d’une collection de parfums inspirés de ses oeuvres les plus admirées et connues, le musée parisien est désormais au coeur des aspirations de la nouvelle collection de Virgil Abloh. Les photos des pièces de la collection ont toutes été prises dans la Grande Galerie du Louvre afin de les relier à leur source d’inspiration et aux oeuvres de Léonard de Vinci présentes en très grand nombre dans le musée.

Off White x Le Louvre

Une domination croissante des collaborations dans l’univers de la mode.

Ce travail mené conjointement avec le musée du Louvre a permis d’accroître la réputation de Virgil Abloh considéré très souvent comme le roi des collaborations. En effet, après avoir créer avec Nigo une collection capsule pour la marque Louis Vuitton, Virgil Abloh a également proposé une collection nommée Markerad » co-créée avec l’enseigne mondialement connue Ikea. 

En 1999, la marque new-yorkaise Supreme, confrontée à un manque de moyens pour créer des baskets, s’est associée à la marque de chaussures de skate DC, une des premières collaborations dans l’univers de la mode. Depuis, de très nombreuses Maisons et créateurs ont décidé de mener une collaboration croisée : Balenciaga s’est associé à Crocs pour concevoir sa collection printemps-été 2018, Nike avec Sacai ou plus récemment Louis Vuitton a créé une collection capsule avec le jeu League of Legends devenu un phénomène mondial. 

Cet attrait pour les collaborations est notamment le résultat d’une nouvelle vague de designers, élevés à la musique rap. En effet, depuis ses débuts, le rap a toujours été collaboratif avec des rappeurs qui s’invitent à tour de rôle et des interactions et partenariats musicaux que l’on retrouve également avec les DJ. Ces collaborations sont ainsi le résultat d’une identité plurielle permettant à des créateurs d’exprimer diverses facettes de leur personnalité et également de faire profiter les clients d’un échange culturel entre deux personnes, deux marques et deux identités.